La marche nordique: interview d'un professionnel | Wifisport

La marche nordique: interview d’un professionnel

La marche nordique: interview d’un professionnel

Pour faire suite à mon article sur la marche nordique et sa nutrition, je vous propose une interview exclusif de Régis Guiot du RC Athlétisme d’Arras.
Cette discussion a été menée afin que vous puissiez avoir un maximum d’éléments concernant cette discipline qu’est la nordic walking.

 

 

Quel équipement choisir pour pratiquer la marche ?

 

Ø  Une tenue de sport adaptée (pas trop couvert), la température corporelle monte dès le début de l’activité. Veste Coupe-Vent, collant long, short ou pantalon de randonnée (selon la période)

Ø  Running basses type trail (bon compromis)

Ø  Bâtons de Marche Nordique (et non de randonnée)

Ø  Petit sac à dos (Ravitaillement eau et céréales)

 

Pourquoi faut-il convenablement se chausser ?

 

Ø  Eviter les entorses

Ø  Confort du pieds (éviter les échauffements)

 

Quels sont les bénéfices (santé, bien-être, autre) à pratiquer cette discipline ?

 

La marche nordique tonifie le corps

En marche nordique, l’utilisation des bâtons favorise le développement musculaire des parties supérieures du corps, une spécificité que l’on ne retrouve pas en marche traditionnelle ou en course à pied. Les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules et le cou se trouvent sollicités au même titre que les fessiers, les cuisses et les mollets.

La marche nordique est donc une pratique très complète, elle sollicite 80% des chaînes musculaires et permet de sculpter harmonieusement l’ensemble du corps. Néanmoins et selon les objectifs de chacun, des exercices de renforcement musculaire sont proposés lors des séances de marche en nature, ce qui permet un travail complémentaire, plus localisé et de manière ciblée.

La marche nordique permet de mieux respirer

Lors de la pratique en marche nordique, l’activation cardio-vasculaire est comparable à celle d’un jogging à allure modérée.

La position du corps et l’utilisation des appuis latéraux favorisent l’amplitude pulmonaire et l’oxygénation (environ 60% de plus par rapport à une pratique de la marche traditionnelle).

La marche nordique fortifie les os

Les os ont besoin d’être soumis à des vibrations pour se fortifier. Le planter des bâtons au sol assure l’optimum de vibrations et ce sans agresser les articulations. Toutefois, l’utilisation de bâtons télescopiques atténue fortement ces bienfaits.

La marche nordique aide à l’amincissement

En impliquant toutes les chaînes musculaires du corps, la marche nordique augmente sensiblement la dépense énergétique : jusqu’à 40 % de plus par rapport à la marche traditionnelle. Dans cette activité d’endurance, le corps consomme essentiellement les graisses pour soutenir l’effort. Elle permet ainsi, au pratiquant assidu d’affiner sa silhouette et de perdre du poids (≈ 400 Kcal/h dépensées).

Contre-indications

La marche Nordique convient à tous les publics. Cependant, sa pratique doit être adaptée dans les cas d’arthrite, de tendinites sur les membres supérieurs ou d’importantes affections rhumatismales sur le haut du corps ou dans les pieds.

Enfin, en cas d’arthrose, la pratique est possible mais doit se faire de manière modérée.

 

Un réseau social

A l’heure des réseaux sociaux, la Marche Nordique est aussi un réseau social où l’on créé des liens d’Amitié avec les personnes du groupe. Les relations deviennent extra sportive (ex : vacances communes, aides travaux, etc…)

D’un point de vue personnel, qu’est-ce que cela vous apporte ?

 

C’est un moment convivial où l’on se libère l’esprit… se couper du « train train quotidien » et se trouver avec soi-même, la nature,…Beaucoup de Marcheurs parlent de moments de agréables,…On pourrait philosopher sur la notion de « Bonheur » et de « Bien Etre ».

 

Quels sont les conseils que vous donneriez à des personnes novices ?

De pratiquer avec les conseils d’un coach…En effet beaucoup de personnes partent à l’aventure seul en estimant connaître la technique de la Marche Nordique et font le contraire en appuyant le poids de corps sur les bâtons alors qu’il faut se redresser et se propulser afin de d’utiliser l’ensemble des membres du corps.

Marcher en groupe….c’est toujours plus sécurisant (malaise, agression,…)

D’un point de vue séance…commencer progressivement sur un parcours court (mieux vaut faire 2 boucles de 5km qu’une boucle de 10km) cela permet en cas de fatigue de couper sa séance.

 

Doit on préparer son circuit ? si oui pourquoi ?

 

Oui en fonction du contenu de séance et du public touché…en effet, pour bénéficier des bienfaits de la MN, il faut varier :

 

Ø  Les parcours

o   Plat

o   Dénivelé

 

Ø  Les contenus

o   Volume (Sortie Longue)

o   Intensité (Sortie Rapide)

o   Renforcement (Sortie Intermédiaire avec Renfo. Muscul)

 

Les contenus et parcours annoncés en amont auprès des participants permettent de faire une sélection (Ils jugent par eux-mêmes s’ils peuvent terminer la séance)

[Total : 1    Moyenne : 1/5]